Aides à la traduction d'ouvrages scientifiques

 

Aide à l’exportation

Cession de droit d’ouvrages originaux de langue française dans une langue étrangère


Remise des candidatures pour le 15 novembre 2018


wbi-new-logo.png

Description du mécanisme d’aide

Wallonie-Bruxelles International (WBI) – en concertation avec le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – réitère en 2018 son programme d’aide à l’exportation et à la cession de droit d’ouvrages originaux de langue française dans une langue étrangère, et ce dans le domaine des sciences humaines et des sciences exactes.

L’aide porte sur le paiement par WBI de l’avance due par l’éditeur acquéreur à l’éditeur cédant. Cette aide correspond en règle générale aux royalties dues sur le premier tirage, soit 8% sur le prix public local. Par exemple : le prix public local du livre traduit est de 20€ et le tirage décidé est de 1.500 exemplaires. L’avance versée et donc l’intervention de WBI serait de : 8% de 20 € (=1,6 €) x 1.500 = 2.400 €.

Il est important de souligner que l’aide est plafonnée à 3.000 € par ouvrage traduit et ce quel que soit le nombre d’exemplaires ou le coût local du livre.

WBI se réserve le droit de diminuer le pourcentage d’intervention selon les moyens budgétaires disponibles.

Dans certains cas et sous réserve de l’avis du jury de sélection, une aide peut être octroyée à un éditeur flamand pour une traduction en langue néerlandaise, pour autant que cet éditeur dispose d’une diffusion/distribution aux Pays-Bas.

De même et toujours sous réserve de l’avis du jury de sélection, la traduction peut être réalisée via une université. Le contrat est dans ce cas conclu entre l’éditeur belge et l’université.

L’intervention est toujours soumise aux mêmes règles soit 8% du prix de vente local multiplié par le nombre d’exemplaires et limité à 3.000 €.

Modalités et processus de l’obtention de l’aide

L’éditeur cédant envoie au service culturel de WBI, avec clause suspensive :

  • Le projet de contrat de cession de droits qui sera signé entre les deux parties.

  • Le contrat de traduction passé entre l’éditeur acquéreur et le traducteur  (éventuellement signé après l’obtention de l’aide).

  • Deux exemplaires du livre faisant l’objet de la demande.

  • Les demandes sont examinées par un jury de sélection qui se réunira en novembre.

  • L’éditeur est informé par écrit en décembre des avis rendus afin qu’il puisse conclure et finaliser les contrats négociés.

  • L’éditeur cédant transmet à WBI (Service culturel) les contrats de cession de droits et de traduction signés comme pièces justificatives pour la liquidation de l’aide octroyée.

  • Il a également l’obligation de fournir à WBI deux exemplaires de l’ouvrage traduit et ce maximum 24 mois après l’accord obtenu.

  • Le soutien de WBI devra être mentionné dans l’ouvrage.

Les demandes doivent être introduites au plus tard le 15 novembre 2018 via l’adresse culture@wbi.be.


 
PILEn Info