Le PILEn, organisme désigné pour la mise en place du portail prixdulivre.be !

 

Fruit d’une concertation réussie du secteur du livre francophone belge, le vote à l’unanimité du décret relatif à la protection culturelle du livre en octobre 2017 tourne une page pour le secteur.

Entré en vigueur le 1er janvier 2018, ce décret vise à supprimer progressivement sur une période de trois ans la tabelle (mark-up ; différence de prix d’un livre entre la Belgique et la France) et à réguler le prix du livre en limitant les remises à 5% pour les ventes au public. Ce décret prévoit également la mise en place d’une plateforme accessible à toutes et tous communiquant les métadonnées commerciales du livre francophone.

Suite au marché public lancé par le Service général des Lettres et du Livre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, nous sommes heureux de vous annoncer que la Ministre de la Culture, Alda Greoli, a attribué le marché public au PILEn comme organisme chargé de la création de ce portail www.prixdulivre.be.

En collaboration avec DILICOM et la Banque du Livre, ce portail, via son moteur de recherche, permettra l’accès public en ligne des informations commerciales sur les livres proposés à la vente en Belgique francophone. Le PILEn travaillera également avec le studio de graphistes TAKE SHAPE qui sera chargé de développer l’identité graphique de la plateforme. La mise en ligne du portail www.prixdulivre.be est prévue pour juillet 2019.

“Préserver la pluralité des canaux de vente et la diversité de la création afin de garantir au public le maintien d’une offre diversifiée, accessible et qualitative de livres.”

Tel est l’objectif majeur du décret relatif à la protection culturelle du livre. Concrètement, ce décret vise à supprimer progressivement tout mécanisme apparenté à la tabelle. Celle-ci sera de maximum 8% en 2019, de 4% maximum en 2020 et disparaîtra en 2021 pour les nouveautés, réimpressions et rééditions.

Le décret vise également à réguler le prix du livre (tant imprimé que numérique) pendant une période de deux ans (un an pour les bandes dessinées et 6 mois pour les livres millésimés) à dater de la publication. Ainsi les remises autorisées pour les livres parus à partir du 1er janvier 2018 seront de 5% maximum pour le grand public, 15% pour les bibliothèques, écoles, centres de formation et 25% pour la vente aux écoles de manuels.


Pour aller plus loin…